CONNEXION

Bioshock

par simon

Le 25 Novembre 2008


Retour sur l'un des plus beaux jeux de l'année 2007: Bioshock, sa ville sous-marine, son utopie scientifique et son architecture art-déco. Enthousiasme vite disparu ou vrai chef d'oeuvre?

Bioshock a été unanimement encensé l'année dernière, y compris dans la presse généraliste et par ceux qui ne s'intéressent que de loin au monde du jeu-vidéo. Un scénario brassant des thèmes plus philosophiques que l'ordinaire du jeu d'action (la philosophie positiviste, les luttes sociales, la place de l'homme dans l'histoire, la prédétermination), une esthétique flamboyante, et voilà tout le monde qui se réveille: «oui, le jeu-vidéo peut-être intéressant, peut-être même artistique, regardez Bioshock».

Nous repousserons le débat - un peu stérile - des rapports de l'art avec le jeu-vidéo à plus tard. La question qui nous préoccupe est plus simple: voir ce que propose Bioshock de nouveau (le jeu tente énormément de chose, trop peut-être), voir où il échoue et ce qu'il apporte. L'article comporte beaucoup de spoilers; rien de crucial n'est dévoilé mais pour ne pas abîmer le plaisir de la découverte, il vaut mieux avoir déjà joué une bonne partie du jeu. Vous êtes prévenus, c'est parti. Bioshock mérite-t-il vraiment toutes ces louanges? Sans plus de suspense, la réponse est: oui.

Il ne faut d'ailleurs pas longtemps pour s'en rendre compte. Après une dizaine de secondes d'introduction, l'avion dans lequel voyage notre héros se crashe au milieu de l'océan. Alors qu'il émerge, le joueur découvre le panorama et c'est le premier choc, avec les débris de l'avion en feu, les reflets sur l'eau, les vagues; le tableau est remarquable. Une tour s'élève au milieu de l'océan, allons-y; à l'intérieur, un bathyscaphe, qui s'enfonce dans les profondeurs. Second choc. Un petit film d'animation, une voix off nous souhaite la bienvenue à Rapture, et tout d'un coup le cache qui obstruait le hublot s'entrouvre, dévoilant le panorama de la ville sous-marine: ses immeubles, sa salle des fêtes, son journal, ses verrières, son jardin. Tous les lieux que l'on visitera plus tard dans le jeu sont présents. Juste en dessous, on aperçoit une baleine se faufiler gracieusement entre les immeubles.

Cette introduction - pilotée sur rail, exactement comme celle d'Half Life - est un coup de maître: d'abord parce qu'en nous présentant tout les lieux du jeu, elle nous donne instantanément envie de les explorer. Ensuite, parce qu'il s'agit de la seule vue d'ensemble, d'extérieur, de Rapture, et que sa brièveté crée instantanément un manque, qui ne fera que s'amplifier après des heures à errer dans les couloirs de la cité abandonnée. Bioshock est un jeu complètement claustrophobe, qui nous présente une étendue sous-marine à explorer, avant de nous la retirer brutalement pour nous projeter à l'intérieur. On entre à Rapture comme invité et non comme explorateur: de l'intérieur, on ne peut en faire le tour, et on ne peut pas en prendre la mesure. Tout un pan de la ville reste d'une certaine façon inaccessible, en dehors de cette brève vision.

Une fois à l'intérieur de Rapture, on découvre les mécanismes du jeu, qui empruntent de tous les côtés avec plus ou moins de bonheur. Les fondamentaux renvoient à System Shock 2, ce qui n´est guère étonnant puisqu'une partie de l'équipe de développement (dont le Lead Designer) avait déjà travaillé sur ce jeu. Malheureusement, une grande partie de la profondeur de ce dernier passe à la trappe, ce qui donne un gameplay nettement plus accessible mais aussi moins profond. Dark Messiah of Might and Magic est aussi mis à contribution pour les pouvoirs magiques (appellés ici plasmides). Enfin les combats sont assez proches d'un FPS: différentes armes sont disponibles, avec des munitions et des améliorations. Le jeu est donc riche, au moins sur le papier, mais il faut bien reconnaître que si tout fonctionne plus que correctement, rien ne brille vraiment. Le jeu est trop mou et l'intelligence artificielle trop limitée pour que les combats soient vraiment convaincants. La plupart du temps les ennemis (très peu variés par ailleurs) se contentent d'assaillir le joueur sans réfléchir. Par ailleurs, il y a trop de combats pour qu'un véritable sentiment de solitude ou d'angoisse puisse s'installer. Vers la fin du jeu, ceux-ci entament le rythme de la progression et un sentiment de lassitude s'installe. Quant à la «liberté» initialement promise par les développeurs du jeu, elle est toute théorique; les cartes de Bioshock sont exclusivement composées de couloirs, des couloirs énormes certes mais peu prodigues en passage secret ou routes alternatives. Le level design est bien conçu, et réussit la plupart du temps à faire oublier la grande linéarité des environnements; reste qu'il y a toujours un seul chemin pour progresser. Le point le plus réussi est sans doute les plasmides, permettant d'aborder les combats de plusieurs manières différentes: attirer les ennemis dans l'eau pour les électrocuter d'un seul coup, placer des mines ou des pièges, leur jeter des objets à la tête avec la télékinésie. Tout cela est macabre mais très amusant, et les possibilités sont réellement nombreuses, même si le level-design nous force souvent la main et qu'on se retrouve à utiliser toujours un peu les mêmes techniques, plus efficaces.

Contrairement à ce qu'on a entendu un peu partout, le scénario au sens strict et la narration ne sont pas forcément les point forts de Bioshock. Ne nous méprenons pas, le scénario de Bioshock et la manière dont il est intégré au gameplay est largement supérieure à la moyenne des jeux-vidéo, du moins si on se limite au genre FPS-Action. La somme de toutes les petites innovations tentées par le jeu est considérable; mais il reste tout de même des éléments qui fonctionnent moins bien.

La narration est un problème épineux dans le jeu-vidéo, genre par définition actif ou le joueur doit se sentir partie prenante et non spectateur. Certains s'évertuent à plagier le cinéma, à travers une débauche de scènes dites «cinématiques», souvent accompagnées de tics de réalisation et de montage mal assimilés. L'intérêt est plus que douteux; excepté dans le genre du jeu d'aventure, où le gameplay passe au second plan par rapport aux dialogues ou à l'histoire, incruster à la hache dans un jeu-vidéo une narration classique n'a pas de sens - Kojima ferait d'ailleurs bien de se recycler au cinéma, tant son seul horizon semble être le long-métrage. Quand ces scènes cinématiques sont obligatoires et qu'il n'existe aucun moyen de les accélérer, c'est encore pire. Ken Levine (designer de Bioshock) le dit de manière plus simple: «And I've got a message for game writers who put in unskippable cut-scenes: I hate you. You suck. Go write a graphic novel and leave us gamers alone» (interview réalisée par CVG)

Une approche plus novatrice consiste à inclure la narration au sein de l'environnement ou du gameplay: au hasard, Half Life 2 ou Portal. Le joueur fait partie du monde, il en découvre les règles à son rythme et les éléments du décor (affiches, architecture, petites scènes scriptées) lui fournissent les informations. Valve ayant développé et maîtrisé le modèle de ce genre de narration, Irrational Games pousse le concept encore plus loin.

La narration elle-même se découpe en deux parties: ce qu'accomplit le joueur dans le présent, et l'histoire passée de la ville, narrée sous forme de cassettes audio enregistrées par les habitants disparus que le héros récupère. C'est ambitieux, et ça ne fonctionne pas totalement. L'idée des cassettes n'est pas neuve (elle était déjà d'ailleurs présente dans System Shock 2), mais reste brillante. Cela permet au joueur de découvrir l'histoire à son rythme, sans interrompre le jeu: les cassettes se lisent tout en marchant, voir en combattant. Elles donnent également une plus grande profondeur aux environnement, chaque cassette décrivant des évènements ayant eu lieu directement à proximité du joueur. Enfin, en variant les personnages, les voix, elles contribuent beaucoup à infuser de l'histoire dans les décors et proposent une narration polyphonique assez étonnante.

En plus de ces cassettes, le joueur est guidé par radio pendant toute une partie de l'aventure par le mystérieux Atlas. Celui-ci nous envoie sauver sa famille, nous commente l'action et nous en apprend plus sur l'histoire de Rapture.

Enfin, il y a la narration "interactive", c'est à dire ce qu'accomplit le joueur au sein de Rapture. Cette multiplications des niveaux narratifs donne beaucoup d'épaisseur à Bioshock, mais pose quelques problèmes. En premier lieu, il est assez frustrant que tous les évènements réellement excitants (le développement et la chute de Rapture, les manifestations réprimées, les luttes entre faction) soient déjà arrivés. Les cassettes audio sont souvent passionnantes, et le contraste avec ce qu'accomplit le joueur d'autant plus cruel: on nous décrit des salles de bals remplies de convives, des manifestations, des luttes acharnées pour le pouvoir et le contrôle de Rapture, et nous passons notre temps dans des couloirs pour accomplir des quêtes plus ou moins redondantes. Il faut bien reconnaître que si l'arc narratif de Bioshock est très ambitieux, le "déroulement" du jeu, ce qu'accomplit le joueur, n'est pas totalement abouti. Les scénaristes ont voulu faire les malins en enchaînant deux twists; l'un est prévisible au moins deux heures avant qu'il n'arrive (les joueurs de System Shock 2 ne seront d'ailleurs pas vraiment surpris), et sa mise en scène est très confuse; le deuxième est plus intéressant, car il tente une mise en abîme de la condition de joueur. Est-ce que tout ce que le héros croyait accomplir librement durant la première moitié du jeu était en fait prévu, planifié ? Tout comme les développeurs forcent systématiquement la main au joueur, l'obligeant à aller où ils veulent et quand ils le veulent? Le joueur est cruellement ramené à sa condition, l'insulte suprême étant qu'on lui retire le droit de choisir ou pas de se battre. Malheureusement, la réflexion s'arrête là, et ne sera pour ainsi dire pas reprise dans la suite du jeu - les niveaux restant tout aussi dirigistes, sinon plus. On remarque également que cette petite innovation conceptuelle sert surtout de camouflage, les développeurs n'hésitant pas à recycler l'un des clichés ultimes du retournement narratif.

En second lieu, la multiplication des dialogues (ou plutôt monologues, notre héros restant obstinément muet) et le mixage un peu hasardeux transforme parfois l'exploration de Bioshock en une véritable cacophonie. Il faut souligner la qualité de l'écriture et du doublage (selon les critères du jeu-vidéo), globalement convaincante; mais le sentiment de solitude en prend un coup, et à certains moments on aimerait profiter de l'ambiance de manière un peu plus tranquille.

Les thèmes abordés sont à première vue plutôt inhabituels dans un jeu-vidéo: la lutte des classes, la philosophie objectiviste, le libéralisme, le cynisme et l'idéalisme, la prédétermination. Il est assez agréable de voir un jeu s'attaquer frontalement à de tels thèmes, à milles lieux de la gentille philosophie japonaise des Zeldas/Okami ou des "scénarios" géopolitiques de Tom Clancy. On ne va pas crier au génie non plus, tout ceci restant assez sommaire: Andrew Ryan, le créateur de Rapture, a tout du méchant james bondien de série B - ambition dévastatrice, idéalisme forcené et négatif. Le recours à l'amnésie du personnage principal reste l'un des grands clichés narratifs du jeu-vidéo et du cinéma, sans compter le twist de milieu de partie sur lequel on ne reviendra pas. Après celui-ci, Bioshock peine d'ailleurs à se renouveler; le level-design montre de plus en plus ses limites; la difficulté augmente arbitrairement, le jeu perd en cohérence. La linéarité du jeu, qu'on finissait presque par oublier tant que le scénario nous absorbait, devient gênante. Les derniers niveaux ont l'air un peu bâclé, tout comme les fins, presque gadgets. Globalement, le jeu ne tient pas tout à fait la longueur; on espère que Bioshock 2 - ou le film, si il voit le jour - donnera plus de corps à ces belles ambitions.

Le support narratif le plus efficace de Bioshock reste le décor lui-même. La Cité 17 de Half-Life 2 est encore une fois une inspiration évidente, mais Rapture est incontestablement un environnement plus crédible et plus profond. Le côté froid et minimaliste des jeux de Valve est ici remplacé par une accumulation de signes (affiches art-déco, néons, soliloques glaçants ou drôles des ennemis qui errent dans Rapture, graffitis). Le sens du détail est incroyable, chaque élément de jeu ayant sa justification narrative, tous les évènements de l'histoire de Rapture étant évoqués par plusieurs narrateurs et leurs conséquences visibles dans le décor. Les zones sont d'ailleurs organisées autour d'un personnage-clé, et on a vraiment le sentiment de pénétrer son univers. Le thème de la prédétermination se retrouve également dans le décor: ce n'est pas un hasard si plusieurs des éléments marquants du jeu se déroulent dans un théâtre, renforcant l'aspect mis en scène du jeu.

On peut pointer les limites du scénario de Bioshock, pester contre quelques mécaniques de jeu mal implémentées ou répétitives (le piratage des tourelles par exemple). Mais quoi qu'il en soit le jeu est inattaquable sur un point: son travail sur les lieux, les décors, l'atmosphère.

Bioshock est un jeu superbe, pas forcément techniquement mais surtout artistiquement. Cela commence avec la palette de couleur: loin de la grisaille nex-gen ou des textures maronnasses des FPS habituels, Rapture n'a pas peur du brillant. Les décors sont jonchés de néons rouges ou vert, le moindre combat est une débauche d'étincelles colorées et les décors regorgent de détails. Irrational Games prouve ainsi qu'il est tout à fait possible de faire un jeu glauque, adulte, de créer une ambiance malsaine sans tout plonger dans la pénombre. Les développeurs sont parvenus à créer un environnement à la fois cohérent, original et artistiquement abouti. Le charme s'estompe au cours du jeu, mais durant les premières heures on ne peut s'empêcher d'admirer le sens du détail, l'architecture ou la construction de certaines salles. Rapture, ville presque morte mais toujours dangereuse, suinte le luxe et la décadence; les nombreuses infiltrations d'eaux qui émaillent les conduits et les verrières de Rapture ne sont pas pour rien dans cette atmosphère de fin du monde. Le rendu de celle-ci est d'ailleurs remarquable, même si le jeu l'utilise peu en terme de gameplay (à l'exception du plasmide électrique). On rêvait d'une ballade en scaphandre à l'extérieur de la ville, mais cette vision restera définitivement hors-champ - pour le meilleur, peut-être. Les chrosômes errant dans la ville, parlant tout seul ou rejouant à l'infini des conversations passées, aident aussi à l'immersion. Bioshock est très glauque: des cadavres jonchant le sol, aux installations étranges d'un chirurgien esthétique fou (mi art contemporain, mi francis bacon), en passant par la possibilité de tuer les petites soeurs rencontrées (hors champ), rien ne nous est épargné sans jamais que l'on tombe dans le ridicule. En effet, jamais cette atmosphère étouffante ou les bouffées de violence ne paraissent gratuites.

Rares sont les jeux parvenant à imposer certains de leurs personnages comme icônes. D'autant plus quand il s'agit de personnages secondaires, et totalement muet. Ce qu'avait réussi Silent Hill 2 avec Pyramid Head, Bioshock le renouvelle avec les imposants Big Daddy: des scaphandriers géants, éclairés de l'intérieur, avec des marteaux piqueurs à la place des mains. Sur le papier, cela a l'air ridicule, mais visuellement ils sont assez impressionnant. Ce sont des ennemis remarquables, à plusieurs égards: tout d'abord, ils sont pacifiques. Leur fonction dans Rapture étant de protéger les Petites Soeurs, ils s'acquittent de leur tâche et vous laisseront donc tranquille tant que vous ne les attaquez pas. Leur démarche lente, leurs hurlements de baleine, et leur relation avec les petites soeurs qui viennent souvent jouer avec eux ou se réfugier près d'eux en font des créatures mélancoliques et placides. Au début du jeu, on ne se lasse pas de les observer et à l'instar des beaux colosses de Shadow of the Colosseus, on aimerait les laisser en paix; las, les développeurs nous forcent la main. On ne peut pas s'empêcher de penser que ce très beau personnage est sur-utilisé dans le jeu. Alors que chaque rencontre avec les Big Daddy devrait être un évènement, leur nombre, la multiplication des combats (qui se déroulent tous de la même façon) font à la longue de ce boss récurrent une affaire de routine. Qui plus est, l'un des derniers niveaux du jeu nous propose de rentrer "dans le scaphandre", pour prendre la place d'un Big Daddy et protéger à notre tour une petite soeur. Une idée intéressante, encore une fois, mais qui se révèle décevante: notre champ de vision est limité, on fait plus de bruit en marchant, mais à aucun moment nous avons l'impression d'incarner réellement le personnage lourd que l'on admirait jusqu'ici.

C'est finalement la seule chose que l'on peut véritablement reprocher à Bioshock: le syndrome de l'élève brillant, mais qui veut en faire trop. Bioshock est un jeu qui déborde de partout, en met plein la vue, mais cette volonté presque naïve d'accumuler les idées empêche de les explorer à fond. Avec un environnement aussi réussi que Rapture, c'est dommage; mais cela n'empêche pas cette aventure sous-marine de réaliser plusieurs grands écarts surprenants. Une direction artistique étonnante sans esbroufe technique; un jeu ultra-scénarisé sans scènes cinématiques, ou presque; plusieurs genres de jeux mêlés sans qu'aucun ne soit ridicule; enfin, un jeu innovant qui devient un gros succès commercial. Une vraie leçon pour tous les éditeurs et développeurs du marché.

simon

3 commentaires

oakleysunglasses a dit:

Le 9 Mars 2016

Barrett, tiffany and co jewelry,tiffany and co outlet,tiffany and co,tiffany's,tiffanys,tiffany co,tiffany jewelry a former Chicago-area ugg,uggs,uggs canada insurance company executive, was ray ban sunglasses convicted in replica handbags,coach factory outlet,coach factory,coach factory outlet online,coach factory online 2009 of stalking Andrews supra shoes and filming her nike blazer in pandora jewelry Nashville and hollister,abercrombie,abercrombie fitch,hollister france,hollister pas cher,abercrombie and fitch,hollister pas cher in vans,vans pas cher,vans soldes Columbus, lancel Ohio. hollister clothing He served 20 months in prison, burberry pas cher and michael kors,sac michael kors,michael kors pas cher,sac michael kors pas cher,michael kors france was released in 2012. In iphone 6 plus cases his sac louis vuitton,louis vuitton,louis vuitton pas cher,sac louis vuitton pas cher,louis vuitton france taped deposition, nfl jerseys,jerseys,baseball jerseys,cheap jerseys,nba jerseys,hockey jerseys,basketball jerseys,jerseys from china,cheap nfl jerseys Barrett north face,the north face,north face pas cher,north face soldes,north face france claimed that moncler he hollister uk had come hollister,hollister canada,abercrombie and fitch,abercrombie,abercrombie and,abercrombie kids,af across marc jacobs Andrews ugg,ugg australia,uggs,ugg pas cher,ugg soldes,bottes ugg,bottes ugg pas cher while searching ray ban sunglasses outlet,ray ban sunglasses,ray ban,rayban,ray bans,ray ban outlet,ray-ban,raybans,ray ban wayfarer,ray-ban sunglasses,raybans.com,rayban sunglasses,cheap ray ban Yahoo for moncler jackets trending personalities, roshe run,nike roshe,roshe runs,nike roshe run,nike roshes and that ray ban he wedding dresses,prom dresses,bridesmaid dresses,evening dresses,beach wedding dresses,cheap wedding dresses,homecoming dresses,prom dresses,wedding dresses had tried to sell insanity,insanity workout,insanity workout calendar,insanity calendar,insanity workout schedule the footage true religion to TMZ before canada goose outlet posting it online.




The jury heard gucci outlet,gucci handbags,gucci belts,gucci shoes,gucci,gucci belt,gucci sunglasses,gucci bags,cheap gucci Barrett say that nike roshe run,roshe run,nike roshe,rosh run,roshe run pas cher,nike roshe france he went canada goose pas cher to the lululemon outlet,lululemon,yoga pants,lulu lemon,lulu.com,lululemon.com hotel restaurant and rolex watches,replica watches,omega watches,rolex watches for sale,replica watches uk,fake rolex used rolex watches,rolex,watches for men,watches for women,omega watches,replica watches,rolex watches for sale,rolex replica,rolex watch,cartier watches,rolex submariner,fake rolex,rolex replica watches,replica rolex a tiffany and co jewelry,tiffany and co outlet,tiffany and co,tiffany's,tiffanys,tiffany co,tiffany jewelry house ipad cases phone to ask converse to ugg boots,uggs,ugg,ugg boots uk,ugg uk be connected to michael kors outlet online,michael kors,kors outlet,michael kors outlet,michael kors handbags,michael kors outlet online sale,michael kors handbags clearance,michael kors purses,michaelkors.com,michael kors bags,michael kors shoes,michaelkors,cheap michael kors Andrews?s room. polo ralph lauren When air max,nike air max,air max pas cher,air max one,air max 90,air max france the instyler ionic styler,instyler hotel complied, soccer shoes,nike mercurial he iphone 6 cases was able prada handbags,prada,prada sunglasses,prada shoes,prada outlet,prada bags to see her air max room true religion number displayed on ray ban sunglasses uk the easton bats phone, and s5 cases after ascertaining that there was an empty room barbour next to michael kors handbags,michael kors outlet,michael kors outlet online,michael kors,kors outlet,michael kors outlet online sale,michael kors handbags clearance,michael kors purses,michaelkors.com,michael kors bags,michael kors shoes,michaelkors,cheap michael kors hers, oakley sunglasses,oakley vault,oakley sunglasses cheap,oakleys,oakley.com,sunglasses outlet,cheap oakley,cheap oakley sunglasses,oakley outlet,cheap sunglasses,oakley prescription glasses,fake oakleys,oakley sunglasses outlet,oakley glasses,oakley store,fake oakley,oakley sale,cheap oakleys,discount oakley sunglasses he went to the front desk and montre pas cher was moncler able to nike free,free run,nike free run,nike free pas cher,nike free run pas cher,nike free france book it.




?I?m not proud louis vuitton,louis vuitton canada,louis vuitton outlet,louis vuitton outlet online of what I did,? Barrett said michael kors canada in his taped sac guess,guess pas cher,guess,guess collection,sac a main guess testimony ralph lauren,ralph lauren uk,ralph lauren outlet,polo ralph lauren outlet (via the New York Post). ?I didn?t michael kors outlet online like what vanessa bruno pas cher I did.?




?Why hogan,hogan outlet,scarpe hogan,hogan sito ufficiale,hogan interactive didn?t louis vuitton handbags,vuitton handbags,louis vuitton bags,louis vuitton purses they giuseppe zanotti even babyliss pro call north face outlet,north face,the north face,northface,north face jackets,north face jackets clearance,the north face outlet me hermes,sac hermes,hermes pas cher,sac hermes pas cher to louis vuitton outlet online,louis vuitton,louis vuitton outlet,louisvuitton.com,authentic louis vuitton,louis vuitton factory outlet,cheap louis vuitton tell nike air max me louis vuitton outlet,louis vuitton outlet online,louis vuitton,louisvuitton.com,authentic louis vuitton,louis vuitton factory outlet,cheap louis vuitton [someone toms outlet had booked nike air max,air max,air max 2015,nike air max 2015,air max 90,airmax,air max 95,nike air max 90 the michael kors room adjacent to louboutin,christian louboutin,louboutin shoes,louboutins,louboutin uk,christian louboutin uk,red bottom shoes,red bottoms,louboutin outlet,christian louboutin shoes,christian louboutin outlet hers]? Why didn?t they ask?? oakley sunglasses Andrews asked while iphone cases on the stand. ?I was canada goose jackets so angry. This could?ve bottega veneta,bottega,bottega veneta outlet been nike trainers stopped. The Nashville p90x,p90x3,p90x workout,p90x workout schedule,p90x workout sheets,p90x 3,p90x2 Marriott could?ve just polo ralph lauren outlet online,ralph lauren,polo ralph,polo ralph lauren,ralph lauren outlet,polo shirts,ralph lauren outlet online,polo ralph lauren outlet,ralphlauren.com,polo outlet,ralph lauren polo called me.?An era that dawned ray ban pas cher,ray ban,rayban,lunette ray ban pas cher with canada goose unbridled uggs optimism moncler jackets came to jordan shoes,jordans,air jordan,jordan retro,jordan 11,jordan xx9,jordan 6,new jordans,air jordans,cheap jordans,retro jordans,jordan retro 11,jordan 5,air jordan 11,jordans for sale,jordan 4,jordan 1,jordan future,jordan 3,jordan 12,michael jordan shoes,air jordan shoes,air jordan retro an hollister end Monday, birkin bag,hermes belt,hermes handbags,hermes birkin,hermes bags,birkin bags as louboutin Robert abercrombie and fitch UK Griffin III, the canada goose outlet quarterback sac longchamp,longchamp,longchamps,longchamp pas cher,sac longchamp pas cher,longchamp pliage,longchamp soldes,sac longchamps,longchamp france who appeared nike air max destined to iphone 6s plus cases restore the Washington Redskins? championship air max,nike air max,air max 2015,nike air max 2015,air max 90,airmax,air max 95,nike air max 90 tradition, abercrombie was prada outlet,prada,prada handbags,prada sunglasses,prada shoes,prada bags released reebok outlet,reebok,reebok skyscape,reebok shoes by the team.




The air max move barbour,barbour jackets,leather jackets,barbour sale,barbour outlet,barbour uk,barbour coats,barbour clothing had been expected for uggs outlet months, assuming michael kors outlet,michael kors outlet online,michael kors,kors outlet,michael kors handbags,michael kors outlet online sale,michael kors handbags clearance,michael kors purses,michaelkors.com,michael kors bags,michael kors shoes,michaelkors,cheap michael kors an air of inevitability nike huarache after Griffin was demoted coach outlet store online,coach outlet store,coach outlet to the louis vuitton,sac louis vuitton,louis vuitton pas cher,sac louis vuitton pas cher,louis vuitton france squad?s third quarterback in gucci August and kate spade handbags,kate spade,kate spade outlet,katespade Kirk Cousins, moncler elevated in his stead, ugg pas cher solidified valentino shoes,valentino,valentinos his hold mulberry,mulberry handbags,mulberry outlet,mulberry bags,mulberry uk on new balance pas cher the swarovski jewelry starting job by leading the team to the mac cosmetics,m a c cosmetics,mac makeup,maccosmetics.com 2015 jimmy choo,jimmy choo shoes,jimmy choo outlet,jimmy choo handbags NFC East championship.




The long-anticipated celine handbags,celine bag,celine bags end of Griffin?s pandora jewelry,pandora charms,pandora bracelet,pandora bracelets,pandora rings,pandora jewelry store locator,pandora charm,pandora charms clearance,pandora store,pandora jewelry outlet store,pandora jewelry sale online tenure links of london uk with the Redskins michael kors outlet store,michael kors outlet,michael kors outlet online,michael kors,kors outlet,michael kors handbags,michael kors outlet online sale,michael kors handbags clearance,michael kors purses,michaelkors.com,michael kors bags,michael kors shoes,michaelkors,cheap michael kors was chanel handbags,chanel bags,chanel sunglasses,chanel purses,chanel outlet devoid of michael kors outlet online sale,michael kors,kors outlet,michael kors outlet,michael kors handbags,michael kors outlet online,michael kors handbags clearance,michael kors purses,michaelkors.com,michael kors bags,michael kors shoes,michaelkors,cheap michael kors the lacoste pas cher fanfare iphone 5s cases and drama oakley sunglasses,cheap oakley sunglasses,oakley sunglasses cheap,oakley vault,oakleys,oakley.com,sunglasses outlet,cheap oakley,oakley outlet,cheap sunglasses,oakley prescription glasses,fake oakleys,oakley sunglasses outlet,oakley glasses,oakley store,fake oakley,oakley sale,cheap oakleys,discount oakley sunglasses that marked his playing mcm handbags,mcm bags,mcm backpack,mcm outlet career, coming longchamp,sac longchamp,longchamps,longchamp pas cher,sac longchamp pas cher,longchamp pliage,longchamp soldes,sac longchamps,longchamp france roughly two months after the timberland shoes quarterback cheap oakley sunglasses had cleaned out michael kors,michael kors uk,michael kors handbags,michael kors bags his locker true religion at Redskins Park, air jordan,jordan pas cher,air jordan pas cher,nike air jordan,air jordan france packing his ghd,ghd hair,ghd hair straighteners,ghd straighteners jerseys, thomas sabo uk sneakers and collection coach outlet,coach factory outlet,coach outlet store,coach factory,coach outlet store online,coach factory online,coach factory outlet online,coach outlet online of north face jackets,north face,the north face,northface,north face outlet,north face jackets clearance,the north face outlet action pandora charms,pandora uk,pandora bracelet,pandora rings,pandora,pandora sale,pandora bracelets,pandora jewellery,pandora ring,pandora charm,pandora earrings,pandora jewelry,pandora necklace,pandora charms uk figures in a canada goose cardboard box louis vuitton,borse louis vuitton,louis vuitton sito ufficiale,louis vuitton outlet without comment. burberry outlet online,burberry,burberry outlet,burberry handbags,burberry factory outlet,burberry sale What timberland pas cher was stunning was the moncler simple nike air max,air max,air max pas cher,air max one,air max 90,air max france fact that it juicy couture outlet had nike shoes,nike outlet,nike factory,nike store,nike factory outlet,nike outlet store,cheap nike shoes,nike sneakers come to moncler outlet this ? the kate spade outlet,kate spade,katespade,kate spade handbags one-time face new balance shoes,new balance,balance shoes,new balance outlet,new balance store,new balance store locator,new balance shoes for women,joe's new balance outlet,newbalance,newbalance.com,new balance walking shoes of the franchise, ?RGIII,? swarovski uk reduced air force,nike air force,air force 1,air force one,nike air force 1,nike air force one,air force one nike to karen millen dresses a one-line roster nike roshe uk transaction asics,asics gel,asics running,asics running shoes,asics shoes,asics gel nimbus,asics gel kayano,asics gt after Redskins owner Daniel Snyder had iphone 6s cases invested so cheap oakley much coach outlet,coach factory,coach factory outlet,coach outlet store,coach outlet store online,coach factory online,coach factory outlet online,coach outlet online to acquire him soccer jerseys,soccer jersey,usa soccer jersey,football jerseys and the ugg australia,ugg slippers,uggs boots,uggs outlet,ugg boots,ugg,uggs,ugg boots clearance,uggs on sale team?s juicy couture ardent michael kors outlet,michael kors,kors outlet,michael kors handbags,michael kors outlet online,michael kors outlet online sale,michael kors handbags clearance,michael kors purses,michaelkors.com,michael kors bags,michael kors shoes,michaelkors,cheap michael kors fan base true religion had tory burch outlet,tory burch,tory burch handbags,tory burch shoes,tory burch sale,toryburch,tory burch sandals,toryburch.com,tory burch flip flops invested oakley pas cher,oakley,oakley soldes,lunette oakley pas cher,oakley france so much emotional capital cheering him abercrombie and fitch,abercrombie and,abercrombie,abercrombie kids,abercrombie fitch,abercrombie.com on.




The longchamp handbags,longchamp,longchamp outlet,longchamp bags,long champ move frees ray ban sunglasses,ray ban sunglasses outlet,ray ban,rayban,ray bans,ray ban outlet,ray-ban,raybans,ray ban wayfarer,ray-ban sunglasses,raybans.com,rayban sunglasses,cheap ray ban Griffin, 26, to nike free run sign chi flat iron,chi hair with any polo ralph lauren outlet,ralph lauren,polo ralph,polo ralph lauren,ralph lauren outlet,polo shirts,ralph lauren outlet online,polo ralph lauren outlet online,ralphlauren.com,polo outlet,ralph lauren polo team. louis vuitton,louis vuitton bags,louis vuitton handbags,louis vuitton uk He louboutin outlet,louboutin,christian louboutin,red bottom shoes,louboutin shoes,red bottoms,christian louboutin shoes,christian louboutin outlet,red bottom shoes for women,louboutins is oakley sunglasses cheap,cheap oakley sunglasses,oakley sunglasses,oakley vault,oakleys,oakley.com,sunglasses outlet,cheap oakley,oakley outlet,cheap sunglasses,oakley prescription glasses,fake oakleys,oakley sunglasses outlet,oakley glasses,oakley store,fake oakley,oakley sale,cheap oakleys,discount oakley sunglasses expected burberry outlet online,burberry outlet,burberry,burberry handbags,burberry factory outlet,burberry sale to have canada goose outlet several ferragamo shoes,ferragamo,salvatore ferragamo,ferragamo belts,ferragamo belt,ferragamo outlet suitors longchamp,longchamp bags,longchamp uk who oakley want canada goose outlet to uggs evaluate whether uggs outlet the 2011 Heisman Trophy winner, christian louboutin shoes,louboutin shoes,louboutin outlet,louboutin,christian louboutin,red bottom shoes,red bottoms,christian louboutin outlet,red bottom shoes for women,louboutins in a more supportive environment ugg,ugg australia,ugg italia and an offense nike free,free running,nike free run,nike free 5.0,free running 2,nike running shoes,nike free trainer,nike free trainer 5.0,free runs,free run 5.0 tailored to ralph lauren,polo ralph lauren,ralph lauren pas cher,polo ralph lauren pas cher,ralph lauren france his strengths, beats by dre,dr dre,beats headphones,dre beats,beats by dr,beats by dr dre,beats audio,dr dre beats,dre headphones,beats by dre headphones,beats by dr. dre,cheap beats can longchamp,longchamp handbags,longchamp outlet,longchamp bags,long champ recapture the magic of 2012, converse shoes,converse,converse.com,converse sneakers,converse outlet in pandora jewelry,pandora charms,pandora bracelet,pandora bracelets,pandora rings,pandora jewelry store locator,pandora charm,pandora charms clearance,pandora store,pandora jewelry outlet store,pandora jewelry sale online which he led the Redskins michael kors outlet to vans shoes,vans outlet,vans store,star wars vans shoes,cheap vans,vans shoes outlet,white vans,black vans,red vans,vans star wars,vans sneakers,vans shoes outlet store,vans sale,cheap vans shoes the playoffs longchamp outlet,longchamp,longchamp handbags,longchamp bags,long champ and was coach purses,coach handbags,coach bags named wedding dresses,wedding dress,dresses for wedding,bride dresses,dresses for weddings,wedding dresses uk,cheap wedding dresses,vintage wedding dresses,monsoon wedding dresses,lace wedding dresses,wedding dresses for older brides,wedding dresses 2014 the NFL?s louboutin,chaussure louboutin,louboutin pas cher,chaussures louboutin,chaussure louboutin pas cher,louboutin france offensive lululemon,lululemon canada,lululemon outlet canada,lululemon outlet online rookie tn pas cher,nike tn,nike tn pas cher,nike tn requin,tn requin,tn requin pas cher of the louboutin,christian louboutin,red bottom shoes,louboutin shoes,red bottoms,louboutin outlet,christian louboutin shoes,christian louboutin outlet,red bottom shoes for women,louboutins year.




Dallas mont blanc Cowboys moncler,moncler outlet,moncler sito ufficiale owner Jerry Jones is on record as vans scarpe a Griffin admirer. Other possible landing spots include louis vuitton outlet stores,louis vuitton outlet online,louis vuitton,louis vuitton outlet,louisvuitton.com,authentic louis vuitton,louis vuitton factory outlet,cheap louis vuitton Cleveland, Houston, louis vuitton,louis vuitton outlet online,louis vuitton outlet,louisvuitton.com,authentic louis vuitton,louis vuitton factory outlet,cheap louis vuitton Philadelphia, converse pas cher San Francisco north face and herve leger,herve leger dresses the New York Jets.

COMMENTER CET ARTICLE